FORUM EURO-AMAZIGH DE LA RECHERCHE

Vous êtes ici

La première édition du Forum Euro-amazigh, organisé par la Fondation Euro-arabe et la Fondation Dr Leila Mezian, s’est tenue à Grenade les 5, 6 et 7 novembre 2015 sur le thème de la « Contribution des amazighs à l’histoire et la civilisation d’Al-Andalus».

Le Forum Euro-amazigh de la recherche a pour vocation de se convertir en une rencontre annuelle de débat réunissant scientifiques, chercheurs, académiciens et étudiants universitaires avec l’objectif de partager les connaissances et les résultats de leurs recherches. 

L’objectif du Forum est de donner à connaître le rôle joué par les amazighs dans l’histoire et la civilisation d’Al-Ándalus. Des spécialistes des universités d’Algérie, d’Espagne, de France, du Maroc, du Portugal et des États-Unis ont abordé le rôle des amazighs dans l’histoire et la civilisation de la Péninsule Ibérique.

Les sept sessions dans lesquelles se sont structurés le Forum traitaient des thèmes suivants : influences et contributions des amazighs dans les civilisations européennes (période préislamique ) ; arrivée et installation des amazighs dans la Péninsule Ibérique ; histoire politique des amazighs en Al-Ándalus ; héritage et patrimoine amazigh en Al-Ándalus ; histoire sociale des amazighs dans la Péninsule Ibérique ; réétudier les berbères dans l’histoire d’Al-Ándalus ; les berbères dans les romans historiques sur Al-Ándalus. 

Les premières références historiques des relations et échanges économiques, culturels, sociaux et politiques des berbères (amazighs) avec les peuples européens et méditerranéens (ibériques, phéniciens, celtes, grecs, carthaginois, romains,…)  remontent à des temps anciens, étant cités par les premiers historiens comme le grec Hérodote, le romain Salluste ou le berbère Saint Augustin.

À l’époque moderne, l’intérêt des européens pour les amazighs va prendre de l’importance à partir du XIXe siècle avec les premières études réalisées par les explorateur européens de l’Afrique du Nord.

De ce fait, la recherche scientifique universitaire se multiplie durant l’époque coloniale et a abouti avec la création, ces dix dernières années, de départements d’études berbères dans les universités européennes. Cependant, en Espagne il existe encore une méconnaissance  de ce peuple et de ses contributions aux civilisations euro-méditerranéennes. Durant des siècles, les amazighs ont contribué à la construction de la civilisation islamique dans la Péninsule Ibérique, laissant ses empreintes dans tous les domaines de l’histoire d’Al-Ándalus : valeurs, arts, sciences, droit, traditions, organisation socio-politique et économique, architecture, toponymie, monuments,…

L’acte d’inauguration compte sur la présence de la Rectrice de l’université de Grenade, Pilar Aranda Ramirez ; le secrétaire général du Haut Commissariat à l’amazighité de la Présidence de la République d’Algérie, M. Assad El Hachemi et les représentants des Fondations Euro-arabe et Dr Leila Mezian, Inmaculada Marrero Rocha et Leila Mezian Benjellou, respectivement, et la présidente de l’Alliance Française de Grenade, Margarita Buet Solano.

Le Forum Euro-amazigh présente différentes activités parallèle comme l’exposition sur la  « Symbolique de la céramique berbère du Rif » inauguré le 5 novembre et deux ateliers, un sur la céramique berbère, le vendredi 6 novembre et un autre sur l’écriture Tifinagh organisé dans des collèges et lycées de Grenade du 16 au 20 novembre.

Le second colloque Euro-Amazigh de la recherche est dédié à l’onomastique médiévale comme patrimoine immatériel à préserver et à étudier.